Bienvenue sur le site d'informations de l'aéroport de Béni-Mellal

Bienvenue sur le site d'informations de l'aéroport de Béni-Mellal - Aéroport de Beni-Mellal

Sur notre site, vous trouverez tous les renseignements sur l'aéroport et ses activités : pour mieux comprendre ce que vous propose cette infrastructure et surtout ce qu'elle peut faire pour vous.

Ce site vous permettra de mieux connaître la région et de nous contacter à tout moment, dès lors que vous aimeriez recevoir plus d'informations.

L'état d'avancement des travaux atteint 90%

L'état d'avancement des travaux atteint 90% - Aéroport de Beni-Mellal

Le ministre de l'Equipement et du Transport, Aziz Rabbah, a fait savoir mercredi que l'état d'avancement des travaux de l'aéroport de Béni Mellal-Oulad Yaich a atteint 90%, estimant que cette infrastructure sera fin prête d'ici la fin de l'année 2013.

Il y a certains travaux qui ont été réalisés à 100%, alors que l'état d'avancement d'autres a atteint entre 50 et 60%, a précisé Rabbah dans une déclaration à la presse, à l'occasion d'une visite d'inspection pour s'enquérir de l'état des lieux des travaux du nouveau terminal de l'aéroport. 

Le ministre a, par ailleurs, souligné que la capacité d'accueil de l'aéroport, dans sa première phase, sera de 150.000 à 200.000 voyageurs par un, ajoutant que les potentialités naturelles, industrielles, agriculturales et d'infrastructures que regorgent la région de Tadla-Azilal contribueront notamment à l'augmentation des recettes de l'investissement et à la promotion de la région en tant que destination touristique.

Après avoir souligné que l'étude relative à la deuxième tranche de l'aménagement de l'aéroport prendra en compte l'affluence des touristes et des investisseurs à la région, le ministre a fait état d'une étude qui sera réalisée en vue de relier la ville de Béni Mellal au réseau ferroviaire. 

De son côté, Abdelali Karim, commandant de l'aérodrome de Béni Mellal-Oulad Yaich, a affirmé que le projet comprend un terminal d'une superficie de 1.400 m2, une piste d'atterrissage de 2.500 m de longueur et 45 m de largeur, une aérogare de 1.500m² et une tour de contrôle de 24 m de hauteur.

Mobilisant une enveloppe budgétaire estimée à 185,5 millions de dirhams, la réalisation de ce projet s'inscrit dans le cadre d'un accord de partenariat conclu le 1er avril 2008 entre le Conseil de la région de Tadla-Azilal et l'Office national des aéroports (ONDA). 

Lors de cette visite d'inspection,Rabbah a été accompagné du secrétaire général de la wilaya de la région Tadla-Azilal, Chakib Belkaid, le président du Conseil de la région, Saleh Hamzaoui, de plusieurs élus ainsi que de cadres du ministère de l'Equipement et du Transport.  

Ouverture prévue pour l'aéroport de Beni-Mellal

Aéroport de Beni-Mellal

Visite du ministre de l'équipement et du transport marocain, Mr Aziz RABBAH, le 29 Août 2013.

Autoroute Berrechid-Béni-Mellal : pas avant 2016

Interpelé au Parlement, le ministre de l'équipement, du transport et de la logistique annonce la mise en service du dernier tronçon de cette autoroute en 2016, alors qu'il devait l'être au plus tard en 2015.

autoroute Berrechid Beni Mellal

 

La construction de l’autoroute Berrechid-Béni Mellal pourrait accuser du retard. Interpelé au Parlement, le ministre de l’équipement, du transport et de la logistique annonce la mise en service du dernier tronçon de cette autoroute en 2016, alors qu’il devait l’être au plus tard en 2015. Ce retard s’expliquerait, dans un premier temps, par des difficultés rencontrées au niveau des expropriations, et le recours, dans certains cas, au tribunal allonge les délais. C’est vraisemblablement ce qui se passe pour le tronçon reliant Berrechid à Khouribga. Ensuite, «les entreprises qui remportent les appels d’offres n’arrivent pas forcément à avoir les autorisations pour exploiter des carrières afin de disposer des matériaux de construction», explique Aziz Rabbah.

 

Source : La Vie éco

La région de Beni Mellal vitrine d’une économie verte

La région de Beni Mellal vitrine d’une économie verte - Aéroport de Beni-Mellal

La Chambre de Commerce de Béni Mellal, en partenariat avec le Conseil Municipal de la ville organise, du 5 au 17 avril 2013, la 16ème édition du Salon Régional de Béni Mellal. Objectif mettre en avant les richesses de la région pour des opportunités d’affaires et le business vert en particulier. Edifié sous forme d’un village et s’étalant sur une surface de 40 000 m?, l’évènement porte cette année une casquette verte, celle d’une économie saine, à 100 % consciente et au service de l’environnement.

Ce salon s’inscrit parfaitement dans l’esprit de développement durable. Le Maroc a exprimé sa volonté de s’engager dans une économie durable, à travers trois axes majeurs.

Premièrement, la sécurité énergétique, par la mise en place d’un plan ambitieux qui met en avant le solaire et l’éolien. Un tel chantier nécessite une enveloppe de 13 milliards de dollars. Deuxièmement, la sécurité alimentaire traduite par le Plan Maroc Vert dont l’implémentation nécessitera un investissement global de plus de 12,5 milliards de dollars. Et la sécurité environnementale, à travers la mise en place de la charte environnementale. Si le Maroc a pris des engagements verts, mais il n’a pas encore entamé le virage de la croissance verte. On est encore au stade embryonnaire. Pour aboutir à une économie verte inclusive, il faut avoir une feuille de route. De même le virage vert peut être un outil de croissance et de compétitivité pour les PME.

Ainsi, la 16eme édition du salon de Beni Mellal sera une occasion pour sensibiliser les entrepreneurs sur l’intérêt d’investir ou de basculer dans un business vert. Le slogan de cette année décrit bien la volonté des organisateurs de promouvoir une économie qui ne porterait pas atteinte aux richesses naturelles de la région : « une économie verte pour un environnement sain »

La Région Tadla-Azilal est une région qui regorge de richesses et d’opportunités d’investissement. Elle concentre à elle seule 570 000 hectares de superficie agricole utile. 570 000 hectares dont 192 000 irrigués. Si l’agriculture demeure le secteur phare d’activité dans la région, d’autres secteurs ont été développés ces dernières années. Entre 2005 et 2011, Tadla Azilal a connu une évolution globale de 439 %. Une évolution portée par 307 projets réalisés dans 7 secteurs d’activité. Il s’agit de l’Industrie, le BTP, le Tourisme, les Énergies et les Mines, le Commerce, les Services divers et l’Agriculture et la Pêche. Les projets d’autoroute liant la région au bassin casablancais et de mise à niveau de l’aéroport de Beni Mellal, devraient doter la région davantage de facilités d’accessibilité notamment pour le secteur d’export.

Enfin, espérons que le salon sera également une opportunité de débattre de l’urgence de l’élaboration d’une législation et d’une fiscalité adaptée, d’un cadre incitatif et d’outils de financement à même d’encourager les entreprises à investir dans l’économie verte.

Leila Ouazry

Source lnt.ma